L’IA générative : quels enjeux de réforme de l’Etat ?

L’IA générative : quels enjeux de réforme de l’Etat ?

  Une audition de  CYPRIEN CANIVENC, rapporteur général du Comité de l’IA générative auprès du Premier ministre et rapporteur général du comité de surveillance des investissements d’avenir.
 
 Face à la montée en puissance rapide de l’IA, le Cercle a souhaité entamer une réflexion sur l’impact de ces nouvelles pratiques sur les organisations et les politiques publiques, en sollicitant Cyprien Canivenc, rapporteur général du Comité de l’IA générative auprès du Premier ministre. Celui-ci a accepté de répondre aux questions d’environ 25 membres du Cercle pendant 1h30.
 
Ont été évoqués notamment les enjeux de collecte, de traitement et de protection de données, de relations avec les usagers, d’évolution des effectifs et des métiers, d’attractivité et de gestion des compétences, d’impact sur l’emploi, de coût environnemental, de régulation, …Des enjeux multiples et majeurs qui appellent l’élaboration rapide de stratégies publiques.
 

Les questions avaient été préparées par Christophe de Saint-Viance, directeur de projet « données » au ministère des armées (DTPM), précédemment administrateur des données et responsable du pôle science des données à la DGDDI. Le débat a ensuite été animé par Lionel Ploquin, Contrôleur général économique et financier – Mission Santé , et ancien administrateur des données de la DGFI.