Nos objectifs


Le Cercle de la réforme de l'Etat est un cercle de réflexion entièrement dédié, et c'est le seul dans ce cas, au sujet de la réforme de l'Etat, plus que jamais majeur pour l'efficacité de la gestion et des politiques publiques et pour répondre aux attentes des citoyens.


Son objet :

  • réfléchir sur la base de l'expérience de ses 60 membres mais aussi de toutes informations françaises et étrangères, et confronter les points de vue de la manière la plus ouverte, indépendamment de toute attache partisane,
  • dégager des propositions à la fois sur le principe des réformes et sur les moyens de leur mise en oeuvre, et les mettre en débat avant de les adopter et de les diffuser auprès des responsables politiques et administratifs et de l'opinion.


Les membres du Cercle sont des responsables des administrations centrales ou déconcentrées de tous les secteurs de l'Etat, des universitaires et chercheurs, des responsables d’entreprises, de sociétés d'études ou d'associations.


Outre l'organisation de colloques, de rencontres, de déjeuners-débats, le Cercle produit des livres (les plus récents en 2016 sur « Pour une fonction publique plus mobile », publié chez L'Harmattan, et « Le management paradoxal » aux Presses de l'EHESP) et des Notes, destinées à dégager et faire connaître des analyses et des propositions (« La gouvernance et le management publics » septembre 2017).

Ne pas penser qu’à raboter !, Le 24/01/2018

#Notes

Le séminaire gouvernemental du 3 janvier a, entre autres, mis la pression sur les ministres pour qu’ils fassent des propositions de réforme de l’Etat avant la fin mars 2018. Ceci confirme l’intérêt du président Macron pour le programme « Action publique 2022 », lancé en septembre 2017, qui a pour ambition d’améliorer le service au public, d’améliorer les conditions de travail des agents et de baisser la dépense publique (54,6 % du PIB aujourd’hui) en la rabotant de 3 points d’ici à 2022 !

Maurice Baslé, membre du cercle de réforme de l’Etat, CREM-CNRS Université Rennes 1

Un enjeu de la transformation de l'action publique : Développer la mobilité des agents publics, Le 22/12/2017

#Publications

Le besoin d’un tel développement est considérable, tant pour les agents eux-mêmes, pour qui la mobilité peut être un moyen essentiel d’enrichissement de leur parcours professionnel et personnel, que pour les employeurs, pour qui elle est un moyen majeur d’enrichissement et de diversification de leurs compétences, bénéficiant ainsi d’une amélioration de la qualité du service rendu au public

Rénover la gouvernance et le management publics, Le 02/10/2017

#Notes

Des modes nouveaux de gouvernance et de management doivent s’imposer pour réconcilier le pouvoir politique et les services publics (services de l’Etat, collectivités territoriales, opérateurs, autres établissements publics) avec les Français et renforcer l'efficacité publique. Le Cercle de la réforme de l’État en est convaincu depuis...

Le nombre de fonctionnaires, une contribution au débat public, Le 15/03/2017

#Publications

Le Cercle de la Réforme de l’Etat, groupe apolitique de fonctionnaires, de membres de la société civile, de chercheurs et d’experts des secteurs public et privé, a jugé utile de préciser cette notion et de montrer, sur un plan méthodologique, les implications de son utilisation.

Pour une Fonction Publique Plus Mobile, Le 15/06/2016

#Ouvrages

Cet ouvrage collectif apporte des pratiques et des recommandations pour la réussite d'une mobilité au sein de la fonction publique française, entre fonctions publiques et secteurs public-privé ou privé-public. On trouvera ici le point de vue de responsables publics et du privé, qui ont une expérience très variée mais convergent tous sur les mêmes recommandations. Ainsi, la clef de la mobilité serait-elle une administration plus mobile, plus souple, plus reconnaissante des compétences de ses agents et plus coopérative ? C'est en tout cas le fil conducteur de cet ouvrage.

Sous la direction de Patricia Serman, Yves Cannac, Charles Despres, Eric Fritsch et Eliane Grammont

Ne pas penser qu’à raboter !, Le 24/01/2018

#Notes

Le séminaire gouvernemental du 3 janvier a, entre autres, mis la pression sur les ministres pour qu’ils fassent des propositions de réforme de l’Etat avant la fin mars 2018. Ceci confirme l’intérêt du président Macron pour le programme « Action publique 2022 », lancé en septembre 2017, qui a pour ambition d’améliorer le service au public, d’améliorer les conditions de travail des agents et de baisser la dépense publique (54,6 % du PIB aujourd’hui) en la rabotant de 3 points d’ici à 2022 !

Maurice Baslé, membre du cercle de réforme de l’Etat, CREM-CNRS Université Rennes 1

Un enjeu de la transformation de l'action publique : Développer la mobilité des agents publics, Le 22/12/2017

#Publications

Le besoin d’un tel développement est considérable, tant pour les agents eux-mêmes, pour qui la mobilité peut être un moyen essentiel d’enrichissement de leur parcours professionnel et personnel, que pour les employeurs, pour qui elle est un moyen majeur d’enrichissement et de diversification de leurs compétences, bénéficiant ainsi d’une amélioration de la qualité du service rendu au public

Rénover la gouvernance et le management publics, Le 02/10/2017

#Notes

Des modes nouveaux de gouvernance et de management doivent s’imposer pour réconcilier le pouvoir politique et les services publics (services de l’Etat, collectivités territoriales, opérateurs, autres établissements publics) avec les Français et renforcer l'efficacité publique. Le Cercle de la réforme de l’État en est convaincu depuis...

Le nombre de fonctionnaires, une contribution au débat public, Le 15/03/2017

#Publications

Le Cercle de la Réforme de l’Etat, groupe apolitique de fonctionnaires, de membres de la société civile, de chercheurs et d’experts des secteurs public et privé, a jugé utile de préciser cette notion et de montrer, sur un plan méthodologique, les implications de son utilisation.

Pour une Fonction Publique Plus Mobile, Le 15/06/2016

#Ouvrages

Cet ouvrage collectif apporte des pratiques et des recommandations pour la réussite d'une mobilité au sein de la fonction publique française, entre fonctions publiques et secteurs public-privé ou privé-public. On trouvera ici le point de vue de responsables publics et du privé, qui ont une expérience très variée mais convergent tous sur les mêmes recommandations. Ainsi, la clef de la mobilité serait-elle une administration plus mobile, plus souple, plus reconnaissante des compétences de ses agents et plus coopérative ? C'est en tout cas le fil conducteur de cet ouvrage.

Sous la direction de Patricia Serman, Yves Cannac, Charles Despres, Eric Fritsch et Eliane Grammont