La Réforme dont l'Etat a besoin : Pour un management public par la confiance et la responsabilité

Publié le 02/05/2007

#OuvragesDuCercle

La principale faiblesse de l'État vient de ce que son fonctionnement repose sur une logique de défiance, à l'origine de nombreuses dérives : multiplication des structures et des procédures, excès de centralisation des pouvoirs, absence de responsabilités claires, sous-utilisation des compétences d'un très grand nombre d'agents, perte d'efficacité...

Yves Cannac,‎ Sylvie Trosa,‎ Annie Fouquet, et Pierre Alegoët (Dunod 2007)

La principale faiblesse de l'État vient de ce que son fonctionnement repose sur une logique de défiance, à l'origine de nombreuses dérives : multiplication des structures et des procédures, excès de centralisation des pouvoirs, absence de responsabilités claires, sous-utilisation des compétences d'un très grand nombre d'agents, perte d'efficacité... "

Tel est le diagnostic sans concession émis par le Cercle de la réforme de l'État, qui propose un renversement de la tendance en faveur d'une logique de confiance et de responsabilité.

  • Qu'implique un tel choix en termes de relations entre pouvoir politique et administration, à l'intérieur de celle-ci, avec ses partenaires ? En matière de gestion des personnes, du temps... ?
  • Que peut-on en attendre ?
  • Comment procéder à une telle réforme ?

Autant de questions auxquelles cet ouvrage collectif apporte une réponse d'ensemble, sur la base de recommandations transpolitiques concrètes et de témoignages individuels.

Composé principalement de hauts responsables de l'administration, le Cercle de la réforme de l'État nous livre, à un moment clef, des éléments pour redonner à l'État l'efficacité que les citoyens en attendent.

Pièce jointe
Book 1.jpg