JACQUES TOUBON, Défenseur des Droits, intervenait le 26 juin devant le CERCLE DE LA RÉFORME DE L’ÉTAT

Les réformes répondent le plus souvent à la recherche d’économies. Mais les Droits, quelle y est leur place ?

La tonalité du dernier rapport du Défenseur est sombre, avec des records de réclamations. Un contraste avec l’affirmation omniprésente que l’administration se modernise, est à l’écoute, innove. Comment l’expliquer ? Que faire ?

Beaucoup de citoyens aspirent à la sécurité, à l’autorité. Et l’administration a des moyens plus puissants de surveillance, de contrôle, de contrainte. Dans le même temps beaucoup aspirent au respect de leurs Droits en tant qu’individus. La dialectique liberté/sécurité devient plus serrée.

Dans ce contexte et dans une société fracturée, qu’en est-il du Défenseur ? Faut-il adapter ses attributions ? Quelles analyses du Défenseur en matière de santé, de déontologie de la sécurité, de difficultés des « administrés » face à une administration numérisée ?

Avec les interventions de Philippe-Pierre Cabourdin, Elisabeth Hachmanian, Edouard Hubscher, Édouard Marcus, Juliette Méadel, Bernard Perret, Giulia Reboa. Et des réponses claires et fortes du Défenseur des Droits. Merci à lui !

Pièce jointe
IMG-5910.jpg